Foire aux questions

75 résultats trouvés

21. Encrassement du revêtement MORTEX ?

Le produit MORTEX est un produit qui permet et admet énormément de types d’application dans les catégories super lisses, lisses, structurées, très structurées. Dans ce cas, on parle des couches du produit MORTEX COLOR 2N qui sont toujours indispensables pour réaliser des « couches techniques ». Nous entendons par « couches techniques » les couches nécessaires pour les applications sur les sols, les escaliers et les douches ou similaires (voir fiches techniques). Dans ce cas, on peut également rapporter sur la dernière couche technique de l’enduit MORTEX COLOR 2N une couche de l’enduit MORTEX COLOR F2 qui est plus fine et qui permet de mieux gérer des finitions lisses et éviter les encrassements.

Nous conseillons toujours à l’applicateur de proposer au client final un échantillon (80 cm x 80 cm minimum) à faire valoir pour acceptation avant de commencer le chantier.

Dans ce cas, l’entrepreneur (artisan applicateur) prendra le soin de bien faire pénétrer les protections au niveau de ces micros cavités.

Les encrassements dépendent toujours de la destination des lieux.

Des demandes sont parfois faites pour avoir des sols structurés dans des endroits relativement « mal placés » au niveau de l’encrassement (entrées par le jardin etc…). A ce moment, c’est au client final, qui est le maître d’ouvrage, de prendre cette décision au moment de la présentation de l’échantillon par l’artisan applicateur.

Dans ce cas, les salissures auront tendance à se marquer plus rapidement, ce qui est normal. La même réflexion peut se faire pour tous les joints profonds de carrelages, des carreaux en travertin, etc…

Ces salissures ne partiront pas au premier nettoyage, ce qui est normal si ce dernier n’est pas très régulier. Au fur-et-à-mesure, l’encrassement se fera plus tenace parce qu’il se présentera  sous forme de boue séchée après le passage de l’eau de nettoyage.

Dans ce cas, nous conseillons d’humidifier le support avec de l’eau à la température de la pièce. On laisse agir la capillarité de l’encrassement pour que ce dernier se ramollisse et soit plus facilement éliminé par un passage léger au moyen d’une brosse douce qui dégagera les résidus repris par une serpillière.

Répéter l’opération si nécessaire.

22. Dans le cas où on applique du Mortex sur un chauffage par le sol, jusqu’à quelle température peut monter le chauffage ?

Comme pour un chauffage classique au sol: 28-29°C.

23. Sur quel(s) support(s) peut-on appliquer le Mortex ?

Surfaces à base minérale telles que chape, cimentage, béton, carrelages dépolis, panneaux légers (type LuxElement, Wedi, Jackoboard…), plaques de plâtre (déconseillé dans les douches)… ainsi que supports bois : medium (mdf), multiplex WBP non bakélisé… Des essais sur verre et métal ont également été réalisés avec succès. Le support devra être sain, stable, non gras et non pulvérulent. Les jonctions entre différents panneaux et/ou matériaux devront être consolidées.

24. Évier de cuisine en revêtement MORTEX ?

De nombreuses applications lissées ont été réalisées au niveau des éviers de cuisine en donnant pleine satisfaction au client et ce malgré les réticences de BEAL (huiles et graisses bouillantes, différences de  températures, produits d’entretien, acides, etc). Le revêtement MORTEX peut être marqué par les chocs. D’autres matériaux y sont sensibles également (inox, céramique,…).

Les impératifs de la protection doivent être respectés par le client final. (Voir : Comment entretenir le produit Mortex ? )

Pour cette raison, BEAL déconseille l’application du revêtement MORTEX dans ce type de réalisation.

25. Quelques mots sur l’humidité

L’eau pénètre dans les supports poreux. Elle est capable de gorger un matériau en pénétrant dans ses pores.

Un matériau poreux contient des cavités (pores). Ces derniers peuvent absorber et contenir des liquides ou des gaz.

On dit que la structure est fermée, lorsque les pores ne sont pas reliés entre eux (exemple : le verre cellulaire).

On dit que la structure est ouverte, lorsque les pores sont reliés entre eux (matériaux capillaires) formant de très fins canaux appelés « capillaires » (exemples : la terre cuite, les mortiers, les pierres poreuses et les bétons). L’eau est absorbée par ces capillaires.

L’eau est tirée (aspirée) plus lentement dans les capillaires fins que dans les gros pour lesquelles la vitesse d’absorption est plus rapide. Par contre l’humidité peut circuler plus loin dans les fins capillaires que dans les gros. Le traitement est identique dans ces deux cas de figure.

Lorsque la progression de la vapeur d’eau est possible, on parle de matériaux perméables à la vapeur d’eau.

Lorsque le passage de l’air est possible, on parle de matériaux perméables à l’air.

Toujours être vigilant à ne pas se trouver face à des matières ou matériaux sensibles aux solvants (isolants, roofing, asphalte etc…).

Les supports doivent être secs avant un traitement pour que la pénétration soit idéale.

La pose des produits en pulvérisation est déconseillée (surtout pour les produits solvantés) parce que l’eau ou les solvants contenus dans les produits auront tendance à s’évaporer et ne vont pas jouer parfaitement leur rôle au sein des murs. En effet l’eau ou les solvants sont les agents « transporteur » des matières actives donc indispensable dans le support pour permettre une excellente diffusion qui sera toujours à la base d’un traitement parfaitement réussi.

26. Qu’est ce qu’un revêtement MORTEX appliqué “à fresco” ?

Deux couches de produit MORTEX à fresco signifie que la première passe est fraîche, mais déjà en train de durcir. La pose de la paume de la main sur l’enduit ne doit plus tacher la main. Par contre, avec un léger effort et un mouvement circulaire, le doigt encore pouvoir entrer dans l’enduit MORTEX.

27. Le Mortex est-il compatible avec un chauffage par le sol ?

Oui, avec un chauffage traditionnel, c’est-à-dire avec pose d’une chape par-dessus. Au niveau de l’application, le chauffage doit être éteint 4 jours avant l’application et remis en service (par paliers de 2 à 3°C par 48 h au-dessus de la température du support) une fois le MORTEX complètement sec (minimum 7 jours).

28. Qui fabrique le revêtement MORTEX ?

Beal est le seul fabricant des produits de la gamme MORTEX qui en a déposé le nom. Nous vous conseillons de prendre garde aux imitations et contrefaçons car elles ne répondent pas aux mêmes exigences de qualité.

29. Délais d’attente avant polissage éventuel du produit MORTEX ?

48 heures. Le produit MORTEX doit être assez « dur » sur toute son épaisseur et son adhérence doit être suffisante pour supporter les sollicitations du polissage éventuel.

30. Quelques mots sur les hydrofuges CAPILASIL

La gamme CAPILASIL est une gamme d’hydrofuges en phase aqueuse et en phase solvant.

Les hydrofuges CAPILASIL sont des produits à bas de siloxanes oligomères sous forme par de très petites molécules. Ces dernières n’ont donc pas tendance à  boucher pas les pores. La solution la plus concentrée (10% de matières active sur base d’un concentré à 100%) ne bouche les pores qu’à raison de 2%, ce qui est parfaitement négligeable.

Poser votre question

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Retourner au FAQ