Foire aux questions

88 résultats trouvés

21. Comment arrêter les entrées d’eau sous pression ?

  1. Prendre un peu de MORTEX RAPID PLUS
  2. Mélanger dans un bol en caoutchouc avec un peu d’eau jusqu’à obtenir une consistance terre humide.
  3. Prendre la matière dans la main.
  4. Attendre l’échauffement.
  5. Appliquer sur la fuite d’eau et maintenir 30 à 60 secondes.
  6. La fuite est colmatée.

Le produit peut être utiliser pour boucher tout types de trous présents dans toutes matières minérales (citernes, bassins,…).

 

22. Le BEALSTONE doit-il être protégé ?

Le BEALSTONE se comporte comme une pierre naturelle (étanche mais micro-poreuse en surface). Dés lors, une finition de protection pour les taches (vin, graisses,…) est recommandée en intérieur et en extérieur:  huile, huile-cire, oléofuge, hydrofuge, etc.

Dans tous les cas, nous recommandons des tests et échantillons au préalable afin de valider la finition adéquate.

23. Le revêtement MORTEX est-il compatible avec un chauffage par le sol ?

Oui, avec un chauffage traditionnel, c’est-à-dire avec pose d’une chape par-dessus sur laquelle le produit ORTEX sera posé.

Pour l’application, la chape doit être sèche (voir fiche technique) et le chauffage doit être éteint 4 jours avant l’application et remis en service (par paliers de 2 à 3°C par 48 h au-dessus de la température du support) une fois le produit MORTEX complètement sec (minimum 7 jours).

24. Le revêtement MORTEX est-il glissant ?

Tout dépend du « serrage du grain » réalisé par l’applicateur. Un Mortex bien ferré et très lisse, s’il est mouillé, sera plus glissant qu’un revêtement MORTEX « rugueux » (vous pouvez passer à la taloche-éponge pour faire ressortir le grain).

Il existe un système pour rendre le produit MORTEX anti-dérapant accompagné de l’application d’un vernis.

Voir dans ce FAQ.

25. Quelle protection apporter au revêtement Mortex dans une douche ?

Voir le tableau des protections dans la fiche technique disponible sur le site www.beal.be  

 

 

26. Comment réaliser un revêtement MORTEX avec moins d’effets ?

Pour répondre cette demande, BEAL a développé la gamme des enduits MORTEX COLOR 2 F1, F2, F3 et F4. 
Appliqués avec une platresse en polycarbonate, ils donnent moins d’effets.  La série des F1 et F2 est plus particulièrement destinée aux sols.  La série des F3 et F4 est plus particulièrement destinée aux murs et plafonds.

Des effets de transparence sont également possibles si on le « tire » très fort (enduit MORTEX F4).  A contrario, trop de manipulations avec l’outil peuvent provoquer des effets.

Des traces de reprise peuvent devenir visibles si le revêtement complet de la surface n’a pas été réalisé « frais dans frais » ou survenir d’un mélange dont la pigmentation n’est pas identique.

L’enduit MORTEX COLOR 2N a été formulé pour une autocréation d’effets et les traces que l’artisan pourrait vouloir laisser comme une empreinte pour « marquer » son passage.  Ceci permet à certains applicateurs doués et chevronnés de créer des particularités qu’eux seuls arrivent à réaliser et c’est le côté recherché dans les enduits MORTEX, tant pour la satisfaction du client final, que pour celui qui l’applique.

La conception des enduits MORTEX a été étudiée pour obtenir ce rendu et qui contribue grandement à son succès commercial.  Ne pas apporter d’effets avec les enduits MORTEX COLOR 2N est difficile voire quasiment impossible. La gamme « F » des produits  MORTEX  permettent une forte atténuation des effets.

27. Apparition de traces et de voiles blanchâtres dans le bas des murs ?

Les sels présents dans les constructions peuvent être nombreux: sulfates, phosphates, chlorures, nitrates, …
Les traces blanchâtres sont en général des sels. Ces sels sont notamment formés dans les milieux alcalins par l’eau.
L’eau est un agent transporteur des sels. Lors de l’assèchement, les sels restent en surface parce qu’ils sont trop lourds et ne peuvent être évaporés.
Dans le cadre d’une humidité ascensionnelle ou d’une fuite au travers d’une fissures dans un béton par exemple, vous remarquerez des résidus blanchâtres (cela peut même paraître sous forme de stalactites lors d’un passage d’eau sur le plafond d’un plateforme béton).
Les sels lorsqu’ils sont peu nombreux sont transparents lorsqu’ils sont humides, blanchâtres lorsqu’ils sont en concentration plus forte et carrément blancs lorsqu’il sont secs.
Quand vous voyez ces sels cela signifie:
  • Soit qu’il y eu un problème d’humidité et que ce dernier est peut-être déjà résolu. En effet, par exemple après une injection contre l’humidité” ascensionnelle, le mur sèche et l’humidité transport une dernière fois les sels en surface. Ces derniers étant trop lourds restent en surface.
  • Soit que le problème est toujours existant mais périodique. Exemple; une humidité ascensionnelle qui n’est pas traitée. Lors de longue périodes sèches, les murs peuvent sécher. Les traces restent. Ensuite les problèmes apparaissent à nouveau dès que les périodes pluvieuses refont leur apparition.

Plus d’infos sur nos solutions hydrofuges sur capilasil.com

28. Qu’entend-t-on par « couche technique » de revêtement MORTEX ?

C’est une couche de MORTEX COLOR 2-N ayant une épaisseur comprise entre 1 mm et 1.5 mm avec un séchage de 8h au minimum et de 24h au maximum.

29. Pourquoi ne peut-on pas appliquer le Mortex sur de grandes épaisseurs ?

Le MORTEX a été étudié et conçu pour être un micro-mortier posé en couches de 1 à 1,5 mm avec une épaisseur maximale de 3 mm par système. Le protocole de pose doit être respecté pour garantir la technicité du MORTEX. Une sur-épaisseur avec un temps de séchage non adapté peuvent provoquer des microfissures dans le MORTEX. En déco, tout est permis !

30. J’ai un reste de produit MORTEX et de BEALCRYL, puis-je les garder pour un autre chantier ?

Si les produits sont conservés dans de bonnes conditions de stockage, vous pouvez les réutiliser pour un autre chantier. C’est la raison pour laquelle BEAL vend des produits neutres, non teintés.

Poser votre question

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Retourner au FAQ