Foire aux questions

75 résultats trouvés

41. Le revêtement MORTEX est-il compatible avec un chauffage par le sol ?

Oui, avec un chauffage traditionnel, c’est-à-dire avec pose d’une chape par-dessus sur laquelle le produit ORTEX sera posé.

Pour l’application, la chape doit être sèche (voir fiche technique) et le chauffage doit être éteint 4 jours avant l’application et remis en service (par paliers de 2 à 3°C par 48 h au-dessus de la température du support) une fois le produit MORTEX complètement sec (minimum 7 jours).

42. Quelle est la durée de vie du revêtement MORTEX une fois posé ?

Des réalisations avec le produit MORTEX ont été réalisées depuis plus de 20 ans. Ces dernières sont toujours dans un excellent état.

Naturellement cela dépend du choix du système MORTEX en fonction du chantier ainsi que de l’application du produit MORTEX et de l’entretien qui lui est consacré..

43. Délais d’attente avant ponçage du revêtement BEALSTONE ?

48 heures. Le produit BEALSTONE doit être assez « dur » sur toute son épaisseur et son adhérence doit être suffisante pour supporter les sollicitations du ponçage.

44. Quelques mots sur les hydrofuges CAPILASIL

La gamme CAPILASIL est une gamme d’hydrofuges en phase aqueuse et/ou en phase solvant.

Les hydrofuges CAPILASIL sont des produits à bas de siloxanes oligomères sous forme par de très petites molécules.  Ces dernières n’ont donc pas tendance à boucher pas les pores.  La solution la plus concentrée (10% de matières active sur base d’un concentré à 100%) ne bouche les pores qu’à raison de 2%, ce qui est parfaitement négligeable.

Pour les CAPILASIL en phase solvantée, il faut toujours être vigilant de ne pas se trouver face à des matières ou matériaux sensibles aux solvants (isolants, roofing, asphalte etc…).

Les supports doivent être secs avant un traitement pour que la pénétration soit idéale.

La pose des produits en pulvérisation est déconseillée (surtout pour les produits solvantés).  L’eau ou les solvants organiques contenus dans ces produits auront tendance à s’évaporer et, par conséquent, ne vont pas parfaitement jouer leur rôle au sein des murs.  En effet, l’eau ou les solvants sont les agents « transporteur » des matières actives indispensables dans le support pour permettre une excellente diffusion, qui sera toujours à la base d’un traitement parfaitement réussi.

C’est la raison pour laquelle nous utilisons dans les solutions solvantées des solvants organiques lourds qui grâce à leur évaporation lente aideront le produit à bien se diffuser dans le support. C’est un atout complémentaire pour réussir un traitement efficace.

45. Comment éliminer de l’OIL MORTEX OH TR du revêtement MORTEX ?

L’OIL OH TR après application suivant protocole devient très dure.

Si pour une raison ou pour une autre (par exemple changer la couleur du revêtement ou exécuter une réparation) il faut éliminer cet aspect huileux, la meilleure solution est de l’enlever mécaniquement ( à conditions que l’huile soit complètement sèche) en abrasant la surface traitée avec un disque diamanté.

Si le produit MORTEX est structuré et pas parfaitement plan, on n’arrivera pas à éliminer toute l’huile se trouvant dans les petites cavités, sans attaquer la dernière couche de produit MORTEX.

Nous conseillons donc d’abraser toute la surface jusqu’à l’obtention d’une couleur parfaitement uniforme.

Il faut bien nettoyer et dépoussiérer la surface abrasée et l’environnement direct.

Après avoir appliqué et laissé sécher une couche de primer RESIDUR, une nouvelle couche de produit MORTEX sera appliquée sur le support.

Cette dernière recevra, en fonction du protocole de pose, la protection choisie.

En cas de présence d’huile fraîche, des essais peuvent réalisé avec de la térébenthine.

46. Pourquoi ne peut-on pas appliquer le Mortex sur de grandes épaisseurs ?

Le MORTEX a été étudié et conçu pour être un micro-mortier posé en couches de 1 à 1,5 mm avec une épaisseur maximale de 3 mm par système. Le protocole de pose doit être respecté pour garantir la technicité du MORTEX. Une sur-épaisseur avec un temps de séchage non adapté peuvent provoquer des microfissures dans le MORTEX. En déco, tout est permis !

47. Avec le revêtement MORTEX, peut-on obtenir quelque chose de totalement homogène ?

On ne pourra jamais avoir un rendu totalement homogène avec le revêtement MORTEX ; il y aura toujours un effet « minéral ». Cependant, il est possible de maîtriser certains effets en fonction de l’expérience de l’applicateur. Tout est possible !

48. Apparition de cavités dans le revêtement BEALSTONE ?

L’apparition de cavités peut être due à :

  • Ponçage trop rapide (avant 48h)
  • Température anormale ayant retardée les prises
  • Charge polie

49. Quand doit-on faire des joints de dilatation ?

N’ayant pas la compétence pour des études de mouvements propres à un bâtiment en fonction de ses matériaux, nous ne sommes pas habilités à localiser les endroits spécifiques, en fonction des différents matériaux placés visibles et non-visibles, pour le placement des joints de dilatation et définir leur largeur. 

C’est pourquoi nous vous conseillons de prendre contact avec un bureau d’étude spécialisé.

Toutefois, nous pouvons donner des avis donnés sur base d’une règle générale tirée d’une pratique courante et qui en aucun cas ne peut exprimer une garantie dans l’exécution d’un travail et la pérennité de ce dernier.

Toujours- est-il qu’il est important de respecter les joints de dilatation exactement à l’endroit où ils se trouvent pour les retrouver dans le revêtement MORTEX ou BEALSTONE.

50. Comment éliminer le produit BEALWAX du revêtement MORTEX ?

La BEALWAX, appliquée seule après l’application du revêtement MORTEX n’est pas en elle-même parfaitement protectrice. Si vous souhaitez atteindre un niveau supérieur de protection il vaut mieux mettre de l’huile ou un vernis ou du Finish SA en premier lieu. Chaque produit connait ses limites.

Si, pour une raison ou pour une autre (par exemple changer la couleur du revêtement ou exécuter une réparation), il faut éliminer la cire BEALWAX avec des chiffons en coton blancs et propres avec un léger apport de térébenthine. Des chiffons colorés peuvent déteindre et provoquer des taches.
Déposer un peu de térébenthine sur une surface déterminée et passer le chiffon en frottant pour ôter la cire.  Répéter l’opération jusqu’au moment où il n’y a plus de cire sur le chiffon.

Si le produit MORTEX est structuré et pas parfaitement plan, on n’arrivera pas à éliminer toute la cire BEALWAX se trouvant dans les petites cavités.  Cette cire BEALWAX encore présente sera à l’origine d’un décollement d’un revêtement MORTEX appliqué par-dessus.

Nous conseillons d’abraser légèrement toute la surface pour éliminer tous les restes éventuels de cire BEALWAX.  Il faut ensuite bien nettoyer et dépoussiérer la surface abrasée et l’environnement direct.

Pour appliquer ensuite une couche de produit MORTEX, il faut au préalable pour faciliter la pose de cette couche appliquer et laisser sécher une couche de primer RESIDUR.

La protection choisie sera par la suite apposée selon le protocole de pose.

Poser votre question

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Retourner au FAQ