Foire aux questions

88 résultats trouvés

51. Comment éviter les taches, griffes et chocs sur la protection en vernis d’un revêtement MORTEX ?

Pour qu’un vernis soit efficace il faut qu’il soit appliqué en bonne et due forme et ce en suivant les règles de l’art sur toutes les surfaces confrontées à des problèmes de salissures et encrassements. Il faut prendre en considération qu’un vernis griffé ou qui a subi des chocs peut provoquer des dégâts équivalents à l’absence du vernis (support sans protection).

La fiche technique doit être scrupuleusement observée lors de l’application.

Il faut pour obtenir des résultats performants :

  • Attendre le séchage complet du support propre et dépoussiéré  sur lequel la finition va être appliqué.
  • Bien appliquer la finition avec des rouleaux adéquats, pinceaux et/chiffons, selon la finition lors de l’application. Croiser régulièrement en allégeant la pression exercée sur l’outil pour les vernis.
  • Si le support est structuré avec des pores ouverts, les rouleaux et pinceaux lors d’une utilisation normale en glissant l’outil imprégné de la finition sur la surface ne font pas toujours pénétrer cette dernière (cela dépend de la finition choisie : ex : vernis) dans les pores ou alors très partiellement. Il faut impérativement tapoter l’outil pour faire pénétrer cette finition (ex : vernis) au fond de la cavité même du pore. Si ce travail n’est pas exécuté de la sorte, l’eau et les graisses pénétreront dans cette cavité et seront reprises par capillarité au niveau de l’enduit MORTEX, laissant apparaître une tache en dessous même de la protection choisie.

Pour réparer et nettoyer les taches :

Il n’y a à priori aucune solution pour résoudre ce problème si ce n’est d’éliminer le problème mécaniquement. C’est-à-dire poncer la surface avec un outil diamanté pour éliminer le vernis et ensuite tenter de nettoyer les taches au moyen de la capillarité exercée par le système d’application de plusieurs épaisseurs de papier absorbant (voir technique de nettoyage des taches).

Si ce travail se révèle inefficace le plus simple est de poncer une partie de la couche de l’enduit MORTEX et d’en remettre une nouvelle en ayant soin pour ne pas répéter le même problème de bien lisser la surface. L’enduit MORTEX COLOR F2 dans certains cas peut vous apporter plus de facilité.

Appliquer à nouveau le vernis ou la finition suivant les prescriptions techniques de pose.

Attention : si vous êtes dans une technique d’imperméabilité pour une douche, il faudra appliquer à nouveau les parties manquantes au système des deux couches de l’enduit MORTEX COLOR 2N.

52. Est-il possible d’appliquer du produit MORTEX directement sur le circuit d’un chauffage par le sol dynamique ? (C’est-à-dire que le revêtement MORTEX se pose, sans présence de chape intermédiaire.)

Pour ce genre de chauffage par le sol, aucun chantier n’a encore été réalisé en MORTEX.  Si ce type de chauffage accepte des fines chapes, on pourrait envisager l’application du MORTEX. Des essais restent à faire !

Aucune garantie ne peut donc être donnée.

53. Dans le cas où on applique du revêtement MORTEX sur un chauffage par le sol, jusqu’à quelle température peut monter le chauffage ?

Comme pour un chauffage classique au sol, c’est-à-dire 28-30°C.

La mise en service (par paliers de 2 à 3°C par 48 h au-dessus de la température du support) une fois le produit MORTEX complètement sec (minimum 7 jours).

54. Avec le revêtement MORTEX, peut-on obtenir quelque chose de totalement homogène ?

On ne pourra jamais avoir un rendu totalement homogène avec le revêtement MORTEX ; il y aura toujours un effet “minéral”. Cependant, il est possible de maîtriser certains effets en fonction de l’expérience de l’applicateur. Tout est possible !

55. Apparition de cavités dans le revêtement BEALSTONE ?

L’apparition de cavités peut être due à :

  • Ponçage trop rapide (avant 48h)
  • Température anormale ayant retardée les prises
  • Charge polie

56. Comment ne faire qu’une partie du mélange du produit BIPUR / POLYTHANE N 120 ?

  1. Bien mélanger le composant A dans son pot d’origine avec un ustensile de mélange ad hoc et différent de celui qui sera utilisé pour le composant B. Toujours éviter un apport d’air par un mélange trop rapide.
  2. Bien mélanger le composant B dans son pot d’origine avec un ustensile de mélange ad hoc et différent de celui utilisé pour le composant A. Toujours éviter un apport d’air par un mélange trop rapide.
  3. Préparer un troisième récipient propre.
  4. Tirer précisément au moyen d’une seringue A la quantité nécessaire du composant A et la verser dans le troisième récipient.
  5. Tirer précisément au moyen d’une seringue B différente de la seringue A la quantité nécessaire du composant B et la verser dans le troisième récipient.
  6. Bien mélanger l’ensemble. Toujours éviter un apport d’air par un mélange trop rapide.
  7. Une fois ce mélange effectué, verser ce mélange dans un quatrième récipient propre en ayant soin de bien racler les bords du troisième récipient.
  8. Bien mélanger à nouveau le quatrième récipient. Toujours éviter un apport d’air par un mélange trop rapide.
  9. Attendre quelques instants les remontées de bulles d’air éventuellement présentes.
  10. Le BIPUR:POLYTHANE N120 est prêt à l’application.
  11. Bien suivre les instructions propres à l’application du vernis en question (séchage entre les couches, etc.).

57. Comment arrêter les entrées d’eau sous pression ?

  1. Prendre un peu de MORTEX RAPID PLUS
  2. Mélanger dans un bol en caoutchouc avec un peu d’eau jusqu’à obtenir une consistance terre humide.
  3. Prendre la matière dans la main.
  4. Attendre l’échauffement.
  5. Appliquer sur la fuite d’eau et maintenir 30 à 60 secondes.
  6. La fuite est colmatée.

Le produit peut être utiliser pour boucher tout types de trous présents dans toutes matières minérales (citernes, bassins,…).

 

58. Le BEALSTONE doit-il être protégé ?

Le BEALSTONE se comporte comme une pierre naturelle (étanche mais micro-poreuse en surface). Dés lors, une finition de protection pour les taches (vin, graisses,…) est recommandée en intérieur et en extérieur:  huile, huile-cire, oléofuge, hydrofuge, etc.

Dans tous les cas, nous recommandons des tests et échantillons au préalable afin de valider la finition adéquate.

59. Le revêtement MORTEX est-il compatible avec un chauffage par le sol ?

Oui, avec un chauffage traditionnel, c’est-à-dire avec pose d’une chape par-dessus sur laquelle le produit ORTEX sera posé.

Pour l’application, la chape doit être sèche (voir fiche technique) et le chauffage doit être éteint 4 jours avant l’application et remis en service (par paliers de 2 à 3°C par 48 h au-dessus de la température du support) une fois le produit MORTEX complètement sec (minimum 7 jours).

60. Le revêtement MORTEX est-il glissant ?

Tout dépend du « serrage du grain » réalisé par l’applicateur. Un Mortex bien ferré et très lisse, s’il est mouillé, sera plus glissant qu’un revêtement MORTEX « rugueux » (vous pouvez passer à la taloche-éponge pour faire ressortir le grain).

Il existe un système pour rendre le produit MORTEX anti-dérapant accompagné de l’application d’un vernis.

Voir dans ce FAQ.

Poser votre question

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Retourner au FAQ