Quelques mots sur les CHAUX

Le chiffre suivant le groupe de lettres définissant la NHL décrit la dureté après prise complète de celle-ci: 2, 3,5 et 5 sont les valeurs les plus répandues et l’artisan choisira la dureté de sa chaux en fonction de son support. A titre indicatif, les chaux aériennes grasses utilisées dans nos régions jusqu’aux années cinquante ont une dureté avoisinant l’indice 2.

Le chiffre suivant le groupe de lettres définissant la CL décrit sa pureté (par exemple, CL 90 pour la Supercalco est une des plus pures au monde).

Rappel :

Les NHL (chaux hydrauliques) font leur prise dans les heures qui suivent leur mise en contact avec de l’eau  et ensuite une seconde prise avec le Co2 de l’air. Les mortiers à base de NHL doivent être mis en œuvre dans les 4 heures suivant leur gâchage.

Les NHLZ sont des chaux qui contiennent au moins 20% de ciment.

Les HL par contre contiennent au moins 20% d’additifs.

Les CL mélangées à l’eau ou les chaux grasses en pâte font leur prise dès leur mise en contact avec l’air (carbonatation). Un mortier à la CL pourra donc être conservé indéfiniment si il est mis à l’abri de l’air en le protégeant par une fine couche d’eau ou une feuille plastique et hors gel.

Le temps de prise pour une dureté à cœur d’un enduit d’une épaisseur moyenne de 15 mm est de ± 3 mois pour les NHL et de ±9 mois (t° > 16°C) pour les CL suivant les conditions de mise en œuvre. Bien entendu, en cas de pose d’un enduit multicouches, l’artisan ne doit pas attendre la prise à cœur des couches de fonds mais seulement que celles-ci soient suffisamment dures pour résister à la pose d’une nouvelle couche d’enduit.

En cas d’exposition de l’enduit à des alternances sec / humide (caves, extérieurs, …) on privilégiera l’emploi de NHL ou d’NHL-Z.

Les CL et les NHL ou NHL-Z peuvent être mélangées entre elles afin d’ajuster le mortier aux désidératas de l’artisan. L’ajout de CL dans un mortier de NHL rendra celui-ci plus onctueux et augmentera son temps d’ouvrabilité mais diminuera sa résistance à l’humidité.

Ici on ne parle pas de mélange avec les HL pour ne pas influencer les mélanges en apport d’additifs mais cela reste envisageable.