Quelques mots sur l’humidité

L’eau pénètre dans les supports poreux. Un matériau poreux contient des micros cavités  (pores). Ces derniers peuvent absorber et contenir des liquides ou des gaz. L’eau est capable de gorger un matériau en pénétrant dans ses pores.

On dit que la structure est fermée, lorsque les pores ne sont pas reliés entre eux (exemple : le verre cellulaire) et non visibles en surface.

On dit que la structure est ouverte, lorsque les pores sont reliés entre eux (matériaux capillaires) formant de très fins canaux appelés « capillaires » (ex.: la terre cuite, les mortiers, les pierres poreuses et les bétons). L’eau est absorbée par ces capillaires.

L’eau est tirée (aspirée) plus lentement dans les capillaires fins mais la pression est plus forte (l’humidité migre donc plus loin que dans les gros capillaires). Dans les gros capillaires, la vitesse d’absorption est plus rapide tandis que la migration est moindre (1 mètre à 1.5 mètre).   Par contre, l’humidité peut circuler plus loin dans les fins capillaires.  Le traitement est identique dans ces deux cas de figure.

Lorsque la progression de la vapeur d’eau est possible, on parle de matériaux perméables à la vapeur d’eau.

Lorsque le passage de l’air est possible, on parle de matériaux perméables à l’air.