Quelques mots sur l’humidité

L’eau pénètre dans les supports poreux. Elle est capable de gorger un matériau en pénétrant dans ses pores.

Un matériau poreux contient des cavités (pores). Ces derniers peuvent absorber et contenir des liquides ou des gaz.

On dit que la structure est fermée, lorsque les pores ne sont pas reliés entre eux (exemple : le verre cellulaire).

On dit que la structure est ouverte, lorsque les pores sont reliés entre eux (matériaux capillaires) formant de très fins canaux appelés « capillaires » (exemples : la terre cuite, les mortiers, les pierres poreuses et les bétons). L’eau est absorbée par ces capillaires.

L’eau est tirée (aspirée) plus lentement dans les capillaires fins que dans les gros pour lesquelles la vitesse d’absorption est plus rapide. Par contre l’humidité peut circuler plus loin dans les fins capillaires que dans les gros. Le traitement est identique dans ces deux cas de figure.

Lorsque la progression de la vapeur d’eau est possible, on parle de matériaux perméables à la vapeur d’eau.

Lorsque le passage de l’air est possible, on parle de matériaux perméables à l’air.

Toujours être vigilant à ne pas se trouver face à des matières ou matériaux sensibles aux solvants (isolants, roofing, asphalte etc…).

Les supports doivent être secs avant un traitement pour que la pénétration soit idéale.

La pose des produits en pulvérisation est déconseillée (surtout pour les produits solvantés) parce que l’eau ou les solvants contenus dans les produits auront tendance à s’évaporer et ne vont pas jouer parfaitement leur rôle au sein des murs. En effet l’eau ou les solvants sont les agents « transporteur » des matières actives donc indispensable dans le support pour permettre une excellente diffusion qui sera toujours à la base d’un traitement parfaitement réussi.