Foire aux questions

89 résultats trouvés

1. Quelle est la différence entre une dalle, une chape ou un stabilisé ?

Dalle : (mélange mouillé) armée, sert à stabiliser le bâtiment. 
L’aspect est brut, en général non poli.  Charge de ciment : 350 kg/m³

Chape : (mélange mouillé) plus pauvre en ciment : 250 kg/m³. Pas de granulats mais uniquement sable et ciment. Sert à la pose de tapis, carrelage et pouvant servir à la pose des produit MORTEX et BEALSTONE

Stabilisé : (mélange sec) encore plus pauvre en ciment.  Il s’emploie plutôt pour un sol en pavés par exemple, car il s’effrite.  Interdit pour les produits MORTEX et BEALSTONE

2. Quelle finition exiger lors du placement du revêtement MORTEX ?

La finition doit être lisse (sans micro-cavités) pour permettre un nettoyage aisé.
Une finition non-lisse sera plus difficile à nettoyer et exigera un entretien régulier afin d’éviter l’encrassement.

Voir : Comment nettoyer un sol en revêtement Mortex rugueux ?

3. Comment procéder à des réparations de fissures et/ou micro-fissures stables (non sujettes aux mouvements) sur le revêtement MORTEX ?

Des réparations peuvent être réalisées avec le MC2 F1-F2-F3-F4 en fonction de la largeur des fissures. il faut que l’un de ces produits puissent pénétrer avec toute sa granulométrie.

Attention tenir compte que plus on va vers une courbe granulométrique fine, plus la poudre du produit MORTEX est blanche, le F4 étant la plus fine des granulométries.

Exemple: réparation d’une micro fissure au moyen d’ un mélange de  MC2-F4 teinté dans la couleur du chantier.

  1. Aspirer les poussières de la fissure ou de la microfissure et nettoyer à l’eau si nécessaire.
  2. Attendre un séchage complet.
  3. Faire un essai sur une plaquette pour contrôle de couleur (contrôle par comparaison) après avoir attendu le séchage complet du F4.
  4. Traiter cet essai avec la protection appliquée (BIPUR – BEALWAX – POLYTHANE N 120,…) sur le chantier donnera la teinte réelle finale. En effet la protection peut encore apporter des modifications de la teinte.
  5. Ensuite apposer cette plaquette sur votre support pour comparer le résultat (sans omettre que vous allez encore la vernir).
  6. Après avoir traité votre plaquette d’échantillon,  répéter le contrôle de la teinte.
  7. Répéter l’opération si le résultat n’est pas positif. vous pouvez réaliser plusieurs essais de teintes  en même temps. Cela vous fera gagner du temps.
  8. Lorsque vous serez arrivé à la teinte souhaitée, faites un petit mélange avec la bonne proportion de BEALCRYL 2.
  9. Déposer une petite quantité sur le bout d’un doigt ganté, poser ce doigt sur la fissure et insérer le produit MORTEX F4 en tournoyant le doigt pour que la matière pénètre dans la fissure.
  10. Attendre 48 heures de séchage.
  11. Poser la protection suivant le protocole de pose.

Déborder de la fissure peut être une aide pour masquer les taches dans le cas d’une finition mouchetée.

4. Comment traiter les taches d’humidité hors présence de produits gras et/ou teintés sur le revêtement MORTEX ?

  • Poncer la protection en rentrant dans le produit MORTEX jusqu’à disparition des taches.
  • Laisser sécher les taches d’humidité. Bien ventiler la pièce et constater la disparition des taches.
  • Si nécessaire appliquer les couches manquantes en vérfiant leurs épaisseurs.
  • Appliquer la protection en bonne et due forme selon le protocole de pose.

Remettre simplement une couche de protection par-dessus sans passer par les points ci-dessus une tache ne résout pas le problème. Vous couvrirez les taches donc le problème qui sera toujours visible.

Si on ponce uniquement la protection, il y aura toujours des risques d’avoir des restes dans les petites cavités du revêtement MORTEX.  C’est pourquoi on conseille de poncer en entrant dans le produit MORTEX afin d’obtenir un revêtement MORTEX vierge de toute protection.

Par ailleurs s’il reste du produit de protection dans les micro-cavités du produit MORTEX, vous aurez des taches plus foncées aux endroits où l’ancienne protection s’est incrustée.  Vous aurez l’impression qu’il y a deux ou trois couches, alors que vous n’en avez appliqué qu’une seule.

5. Comment éviter les taches sur un revêtement MORTEX verni ?

Pour qu’un vernis soit efficace, il faut qu’il soit appliqué selon les règles de l’art et les prescriptions des fiches techniques.

Les dégâts que peut subir un support dont le vernis est griffé ou altéré par des chocs peuvent être équivalents à ceux que subit un support sans protection.

La fiche technique de chaque produit doit être scrupuleusement observée lors de l’application.

Il faut, pour obtenir des résultats performants :

  • attendre le séchage complet du support propre et dépoussiéré  sur lequel la finition va être appliquée,
  • appliquer les vernis avec des pinceaux et rouleaux adéquats et croiser régulièrement chaque passage en allégeant crescendo la pression exercée sur l’outil.
  • sur un support structuré et/ou dont les pores sont ouverts, le tapotage à l’aide d’un pinceau adhoc est impératif pour faire pénétrer le vernis au fond des cavités formées par les pores.  Si ce travail n’est pas exécuté de la sorte, l’eau et les graisses pénétreront dans ces cavités, seront reprises par capillarité et laisseront apparaître une tache en dessous même de la protection choisie.

6. Où peut-on trouver les produits de la gamme Mortex ?

Vous trouverez une liste de tous nos revendeurs via le lien suivant : Nos points de vente.

7. Comment nettoyer un sol rugueux en revêtement MORTEX ?

Il faut éviter d’avoir un sol rugueux. (Voir : Quelle finition dois-je exiger lors du placement du revêtement Mortex ?)

  1. Humidifier le sol avec une eau propre éventuellement additivée d’une poignée de Finish SA dilué dans 10l d’eau tiède (30°C).
  2. Laisser reposer la surface mouillée quelques minutes afin que l’eau pénètre par capillarité dans l’encrassement retenu prisonnier des cavités.
  3. Brosser et aspirer.
  4. Recommencer l’opération si nécessaire à partir du point 1 ou 2.

8. Le revêtement MORTEX s’applique t’il sur les façades ?

Les enduits MORTEX n’ont pas été prévus pour les façades au départ.

Mais en fonction de leurs qualités intrinsèques, des entreprises se sont aventurées dans le secteur des façades et ceci sans aucun retour négatif connu en nos bureaux.

 

BEAL ne  dirige pas encore l’application de son revêtement MORTEX dans cette direction, les autres secteurs étant très importants et pas encore totalement couverts. En effet les  secteurs d’intérêt pour les produits MORTEX sont très importants). On ne peut pas tout faire et tout faire bien.

BEAL n’a donc pas encore établi de protocole de pose dans ce secteur. Tous les essais et tests n’ont pas non plus été effectués. Cela ne veut pas dire que le système ne fonctionne pas. Il est perméable à la vapeur et imperméable à l’eau.

Pour le moment nous sommes prudents avant de nous avancer dans cette direction. Nous n’en faisons donc aucune publicité, malgré les résultats très positifs rencontrés sur chantiers.

9. Encrassement du revêtement MORTEX ?

Le produit MORTEX est un produit qui permet et admet énormément de types d’application dans les catégories super lisses, lisses, structurées, voire très structurées.
Nous entendons par « couches techniques »,  celles nécessaires pour les applications sur les sols, les escaliers et les douches, ou similaires (consulter les fiches techniques disponibles sur le site et syllabus donné en formation).

Sur la dernière couche technique de l’enduit MORTEX COLOR 2N, on peut apporter une couche de l’enduit MORTEX COLOR F2, qui, plus fine, favorise non seulement des finitions lisses et plus fermées (sans micros cavités).

L’entrepreneur (artisan applicateur) prendra aussi le soin de bien faire pénétrer la protection adéquate dans les micros-cavités pour autant que le produit MORTEX ait été appliqué de cette manière. Les finitions lisses et bien protégées sont idéales.

Les types et niveaux d’encrassements dépendent de la destination des lieux où la pose est souhaitée.

Nous conseillons toujours à l’applicateur de proposer au client final un échantillon (80 cm x 80 cm minimum), à faire valoir pour acceptation et ce, avant de commencer le chantier.

Des demandes de réalisations de sols structurés dans des endroits relativement sujets à l’encrassement (entrées par le jardin, etc…) impliquent le client final, qui est le maître d’ouvrage, à décider de la résistance à l’encrassement au moment de la présentation de l’échantillon par l’artisan applicateur et constater si celle proposée est suffisante pour lui.

Il en de même pour la résistance.

Dans le cas de sols structurés, les salissures auront tendance à se marquer plus rapidement, ce qui est logique.  La même réflexion peut donc se faire pour tous les joints profonds de carrelages, des carreaux en travertin, etc…

Les salissures profondes dues par ex à un nettoyage peu régulier à un nettoyage rapide et/ou superficiel, ce qui est normal. Au fur-et-à-mesure de l’encrassement, celui-ci  deviendra plus tenace parce qu’il se présentera  sous forme de boue séchée après le passage de l’eau de nettoyage.

Dans ce cas, nous conseillons d’humidifier le support avec de l’eau à la température de la pièce.  On laissera agir durant les minutes nécessaires la capillarité de l’encrassement pour que ce dernier se ramollisse et soit plus facilement éliminé par un passage léger au moyen d’une brosse douce, ce qui dégagera les résidus repris par une serpillière.

Répéter l’opération si nécessaire.

10. Comment éliminer les taches sur l’enduit MORTEX dues à la pénétration de l’encrassement par des ouvertures dans le vernis (griffes, chocs) ou à travers une couche déficiente de vernis ne répondant au protocole de pose de la fiche technique ?

Pour réparer et tenter de nettoyer ces taches, il n’y a à priori aucune autre solution pour résoudre que de poncer la surface avec un outil diamanté pour éliminer le vernis.

En effet, on pourrait, avant l’opération du ponçage, tenter de nettoyer les taches au moyen de la capillarité exercée par l’application de plusieurs épaisseurs de papier absorbant (voir dans ce FAQ la technique de nettoyage par capillarité.

Si ce travail se révèle inefficace, il faudra poncer la partie de l’enduit jusqu’à disparition totale de la tache pour appliquer une nouvelle d’enduit MORTEX, en lissant parfaitement la surface de l’enduit, pour ne pas réitérer le même problème.  L’enduit MORTEX COLOR F2 peut, dans certains cas, vous apporter plus de facilité dans le lissage.

Après séchage de l’enduit MORTEX (voir fiche technique), appliquer ensuite le vernis suivant les prescriptions techniques de pose.

Attention : si vous êtes dans une technique d’imperméabilité pour une douche, il faudra appliquer à nouveau les parties manquantes au système des deux couches de l’enduit MORTEX COLOR 2N.

Poser votre question

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Retourner au FAQ