Foire aux questions

76 résultats trouvés

1. Faut-il prévoir des joints de dilatation dans le Mortex ?

Le Mortex n’exige pas de joints de dilatation sauf dans le cas où le support en est pourvu. S’ils n’ont pas été prévus dans le support alors que nécessaires, il faudra penser à les envisager dans le Mortex.

2. Avec le revêtement MORTEX, peut-on obtenir quelque chose de totalement homogène ?

On ne pourra jamais avoir un rendu totalement homogène avec le revêtement MORTEX ; il y aura toujours un effet « minéral ». Cependant, il est possible de maîtriser certains effets en fonction de l’expérience de l’applicateur. Tout est possible !

3. Apparition de cavités dans le revêtement BEALSTONE ?

L’apparition de cavités peut être due à :

  • Ponçage trop rapide (avant 48h)
  • Température anormale ayant retardée les prises
  • Charge polie

4. Comment faire le mélange du produit BIPUR / POLYTHANE N 120 ?

 

  1. Bien mélanger le composant A dans son pot d’origine avec un ustensile de mélange ad hoc et différent de celui qui sera utilisé pour le composant B. Toujours éviter un apport d’air par un mélange trop rapide. 
  2. Bien mélanger le composant B dans son pot d’origine avec un ustensile de mélange ad hoc et différent de celui utilisé pour le composant A. Toujours éviter un apport d’air par un mélange trop rapide.
  3. Verser le composant du petit récipient dans le grand récipient et bien mélanger l’ensembleToujours éviter un apport d’air par un mélange trop rapide.
  4. Une fois ce mélange effectué, verser ce mélange dans un troisième récipient propre en ayant soin de bien racler les bords du contenant versé au milieu du troisième contenant.
  5. Bien mélanger à nouveau le troisième récipient en  évitant un apport d’air par un mélange trop rapide.
  6. Attendre quelques instants les remontées de bulles d’air éventuellement présentes.
  7. Le BIPUR/POLYTHANE N 120 est prêt à l’application.
  8. Bien suivre les instructions propres au protocole d’application du vernis en question (séchage entre les couches, etc.).

 

 

 

5. Comment éliminer le produit BEALWAX du revêtement MORTEX ?

Le BEALWAX après application suivant protocole devient très dure.

Si pour une raison ou pour une autre (par exemple changer la couleur du revêtement ou exécuter une réparation) il faut éliminer la cire BEALWAX. Pour éliminer la cire BEALWAX, il faut utiliser des chiffons cotons blancs et propres et de la térébenthine.

Déposer un peu de térébenthine sur une surface déterminée et passer le chiffon en frottant pour prendre la cire. Répéter l’opération jusqu’au moment ou il n’y a plus de cire sur le chiffon.

Si le produit MORTEX est structuré et pas parfaitement plan, on n’arrivera pas à éliminer toute la cire BEALWAX se trouvant dans les petites cavités.

En final nous conseillons d’abraser légerement toute la surface pour éliminer tous les restes éventuels de cire BEALWAX.

Cette cire BEALWAX encore présente sera à l’origine d’un décollement d’un revêtement MORTEX.  

Il faut bien nettoyer et dépoussiérer la surface abrasée et l’environnement direct.

Après avoir appliqué et laissé sécher une couche de primer RESIDUR, une nouvelle couche de produit MORTEX sera appliquée sur le support.

Cette dernière recevra, en fonction du protocole de pose, la protection choisie.

6. Comment nettoyer le calcaire sur mon Mortex ?

Pour retirer les traces de calcaire/tartre sur votre Mortex vous pouvez utiliser du vinaigre d’alcool blanc dilué dans de l’eau tiède que vous vaporisez et laissez agir quelques minutes avant de passer avec une éponge douce. Consultez notre fiche d’entretien complète sur www.mortex.be.

7. Le revêtement MORTEX est-il glissant ?

Tout dépend du « serrage du grain » réalisé par l’applicateur. Un Mortex bien ferré et très lisse, s’il est mouillé, sera plus glissant qu’un revêtement MORTEX « rugueux » (vous pouvez passer à la taloche-éponge pour faire ressortir le grain).

8. Quelle protection apporter au revêtement BEALSTONE dans une douche ?

 

9. Comment ne faire qu’une partie du mélange du produit BIPUR / POLYTHANE N 120 ?

  1. Bien mélanger le composant A dans son pot d’origine avec un ustensile de mélange ad hoc et différent de celui qui sera utilisé pour le composant B. Toujours éviter un apport d’air par un mélange trop rapide.
  2. Bien mélanger le composant B dans son pot d’origine avec un ustensile de mélange ad hoc et différent de celui utilisé pour le composant A. Toujours éviter un apport d’air par un mélange trop rapide.
  3. Préparer un troisième récipient propre.
  4. Tirer précisément au moyen d’une seringue A la quantité nécessaire du composant A et la verser dans le troisième récipient.
  5. Tirer précisément au moyen d’une seringue B différente de la seringue A la quantité nécessaire du composant B et la verser dans le troisième récipient.
  6. Bien mélanger l’ensemble.Toujours éviter un apport d’air par un mélange trop rapide.
  7. Une fois ce mélange effectué, verser ce mélange dans un quatrième récipient propre en ayant soin de bien racler les bords du troisième récipient.
  8. Bien mélanger à nouveau le quatrième récipient. Toujours éviter un apport d’air par un mélange trop rapide.
  9. Attendre quelques instants les remontées de bulles d’air éventuellement présentes.
  10. Le BIPUR:POLYTHANE N120 est prêt à l’application
  11. Bien suivre les instructions propres à l’application du vernis en question (séchage entre les couches, etc.).

10. Humidité bas de murs en revêtement MORTEX ?

L’eau s’infiltre insidieusement par une micro fissure, un trou, une ouverture quelconque dans l’enduit MORTEX. Cette eau s’infiltre de manière plus ou moins lente.

Elle est reprise par capillarité dans le support, faisant gonfler ce dernier et pouvant créer certains autres désordres comme des sels. La résultante est le décollement de l’enduit MORTEX avec son primaire..

Dans une salle d’eau, la jonction entre le sol et les murs avec l’enduit MORTEX est très importante.

Comment réaliser dans les reprises et les coins une liaison imperméable avec l’enduit MORTEX?

Toujours exécuter les coins et les reprises lors de la même opération en effectuant la méthode de l’escalier ou un chanfrein.

Ne jamais exécuter une jonction d’un enduit frais sur un enduit sec pour éviter les risques de création de micro espaces n’assurant pas l’imperméabilité du système et provoquant les problèmes mentionnés ci-dessus.

Réparation ?

Eliminer toutes les parties non-adhérentes ou déformées par l’humidité ainsi que toutes les parties ne permettant pas une réparation techniquement imperméable et esthétique.

Bien laisser sécher.

Réparer si nécessaire le support.

D’un point de vue technique, il est toujours conseillé de refaire l’entièreté du mur avec l’enduit MORTEX, malgré que des réparations partielles ont déjà été réalisées avec succès. Il est difficile d’apporter des réparations très locales à moins d’être un expert ou d’avoir un enduit MORTEX très travaillé et en couleurs et en structure.

Poser votre question

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Retourner au FAQ