Foire aux questions

25 résultats trouvés

1. Dans le cas où on applique du Mortex sur un chauffage par le sol, jusqu’à quelle température peut monter le chauffage ?

Comme pour un chauffage classique au sol: 28-29°C.

2. Sur quel(s) support(s) peut-on appliquer le Mortex ?

Surfaces à base minérale telles que chape, cimentage, béton, carrelages dépolis, panneaux légers (type LuxElement, Wedi, Jackoboard…), plaques de plâtre (déconseillé dans les douches)… ainsi que supports bois : medium (mdf), multiplex WBP non bakélisé… Des essais sur verre et métal ont également été réalisés avec succès. Le support devra être sain, stable, non gras et non pulvérulent. Les jonctions entre différents panneaux et/ou matériaux devront être consolidées.

3. Le Mortex est-il compatible avec un chauffage par le sol ?

Oui, avec un chauffage traditionnel, c’est-à-dire avec pose d’une chape par-dessus. Au niveau de l’application, le chauffage doit être éteint 4 jours avant l’application et remis en service (par paliers de 2 à 3°C par 48 h au-dessus de la température du support) une fois le MORTEX complètement sec (minimum 7 jours).

4. Qui fabrique le Mortex ?

Beal est le seul fabricant des produits de la gamme MORTEX qui en a déposé le nom. Nous vous conseillons de prendre garde aux imitations et contrefaçons car elles ne répondent pas aux mêmes exigences de qualité.

5. Pourquoi ne peut-on pas appliquer le Mortex sur de grandes épaisseurs ?

Le MORTEX a été étudié et conçu pour être un micro-mortier posé en couches de 1 à 1,5 mm avec une épaisseur maximale de 3 mm par système. Le protocole de pose doit être respecté pour garantir la technicité du MORTEX. Une sur-épaisseur avec un temps de séchage non adapté peuvent provoquer des microfissures dans le MORTEX. En déco, tout est permis !

6. Quelle est la durée de vie du Mortex une fois posé ?

Des projets réalisés en MORTEX il y a 20 ans donnent aujourd’hui toujours satisfaction. Cela ne constitue cependant pas une garantie. Tout dépend de la qualité de mise en œuvre, de l’usage qui en est fait et de l’entretien.

7. Faut-il prévoir des joints de dilatation dans le Mortex ?

Le Mortex n’exige pas de joints de dilatation sauf dans le cas où le support en est pourvu. S’ils n’ont pas été prévus dans le support alors que nécessaires, il faudra penser à les envisager dans le Mortex.

8. Avec le Mortex, peut-on obtenir quelque chose de totalement homogène ?

On ne pourra jamais avoir un rendu totalement homogène avec le MORTEX ; il y aura toujours un effet « minéral ». Cependant, il est possible de maîtriser certains effets en fonction de l’expérience de l’applicateur. Tout est possible !

9. Comment nettoyer le calcaire sur mon Mortex ?

Pour retirer les traces de calcaire/tartre sur votre Mortex vous pouvez utiliser du vinaigre d’alcool blanc dilué dans de l’eau tiède que vous vaporisez et laissez agir quelques minutes avant de passer avec une éponge douce. Consultez notre fiche d’entretien complète sur www.mortex.be.

10. Le Mortex est-il glissant ?

Tout dépend du « serrage du grain » réalisé par l’applicateur. Un Mortex bien ferré et très lisse, s’il est mouillé, sera plus glissant qu’un Mortex « rugueux » (vous pouvez passer à la taloche-éponge pour faire ressortir le grain).

Poser votre question

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Retourner au FAQ