Foire aux questions

25 résultats trouvés

1. Un particulier est-il capable de faire son propre Bealstone ?

Au niveau de l’application, un particulier pourrait réaliser lui-même son BEALSTONE pour de petites surfaces. Cependant, dans la pratique, pour des surfaces plus importantes, ce n’est pas toujours réalisable. En effet, le BEALSTONE requiert des outils particuliers et très coûteux (ponceuse rotative avec disques diamantés) que souvent seuls les professionnels possèdent.

2. Peut-on utiliser le Bealstone comme revêtement pour une piscine ?

Le BEALSTONE n’a pas été conçu à cet effet. BEAL ne prend pas la garantie sur une application sortant du protocole de pose mais des études sont en cours à ce sujet.

3. Quelle est la différence entre une dalle, une chape ou un stabilisé ?

Dalle : (mélange mouillé) est armée et sert à stabiliser le bâtiment. L’aspect est brut, en général non poli. Charge de ciment : 350 kg/m³
Chape : (mélange mouillé) est plus pauvre en ciment, 250 kg/m³, pas de granulats mais uniquement sable et ciment.
Stabilisé : (mélange sec) est encore plus pauvre en ciment, s’emploie plutôt pour un sol en pavés, par exemple, car s’effrite. Interdit pour le MORTEX.

4. Où peut-on trouver les produits de la gamme Mortex ?

Vous trouverez une liste de tous nos revendeurs via le lien suivant : Nos points de vente.

5. Le Mortex doit-il être protégé ?

Le Mortex se comporte comme une pierre naturelle (étanche mais micro-poreuse en surface). Dés lors, une finition de protection pour les taches (vin, graisses,…) est recommandée en intérieur : vernis, huile, etc. Dans tous les cas, nous recommandons des tests et échantillons au préalable afin de valider la finition adéquate.

6. Nous envisageons un chauffage par le sol dynamique, c’est-à-dire que le revêtement de sol se pose directement sur le circuit, sans chape intermédiaire. Est-ce possible d’y appliquer du Mortex ?

Pour ce genre de chauffage par le sol, aucun chantier n’a encore été réalisé en MORTEX. Si ce type de chauffage accepte des fines chapes, on pourrait envisager l’application du MORTEX. Des essais restent à faire !

7. À qui faire appel pour la pose de Mortex ?

Sur simple demande, Beal peut vous procurer une liste de professionnels conseillés pour la pose du Mortex®. Nous vous conseillons toujours de visiter des chantiers de l’entreprise que vous allez choisir ainsi que de demander un échantillon du produit choisi avec sa protection, cette dernière pouvant modifier l’aspect et les couleurs de manière importante. Ceci vous permettra également de constater les finitions, le rendu, les coins rentrants et sortants, etc.

8. Dans le cas où on applique du Mortex sur un chauffage par le sol, jusqu’à quelle température peut monter le chauffage ?

Comme pour un chauffage classique au sol: 28-29°C.

9. Sur quel(s) support(s) peut-on appliquer le Mortex ?

Surfaces à base minérale telles que chape, cimentage, béton, carrelages dépolis, panneaux légers (type LuxElement, Wedi, Jackoboard…), plaques de plâtre (déconseillé dans les douches)… ainsi que supports bois : medium (mdf), multiplex WBP non bakélisé… Des essais sur verre et métal ont également été réalisés avec succès. Le support devra être sain, stable, non gras et non pulvérulent. Les jonctions entre différents panneaux et/ou matériaux devront être consolidées.

10. Le Mortex est-il compatible avec un chauffage par le sol ?

Oui, avec un chauffage traditionnel, c’est-à-dire avec pose d’une chape par-dessus. Au niveau de l’application, le chauffage doit être éteint 4 jours avant l’application et remis en service (par paliers de 2 à 3°C par 48 h au-dessus de la température du support) une fois le MORTEX complètement sec (minimum 7 jours).

Poser votre question

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Retourner au FAQ